Dossier spécial : les startups

En 2016, les start-up de notre continent ont attiré 367 millions de dollars, soit une hausse de 33 % par rapport à 2015, selon le fonds d’investissement Partech Ventures.

De plus en plus courtisées par les fonds d’investissements, les pépites africaines du numérique sont en train de franchir une nouvelle étape. Attirés par la « hype » médiatique autour de la « tech africaine », les investisseurs internationaux s’engagent désormais activement dans le financement des start-up du continent selon le Monde.fr.

Un grand bond en avant tiré d’abord par le Nigeria, dont les entreprises de technologie ont attiré 109 millions de dollars en 2016. On parle désormais d’une « Yabacon Valley », autour du quartier de Yaba, dans la banlieue de Lagos, où se concentrent les incubateurs de start-up. Après le Nigeria vient l’Afrique du Sud, qui a reçu 96,7 millions de dollars en 28 levées de fonds.

En retrait par rapport aux trois grands frères anglophones, l’Afrique francophone commence néanmoins à apparaître sur le radar des investisseurs. Cinq pays francophones (Sénégal, Côte d’Ivoire, Rwanda, Tunisie, Maroc) ont attiré en 2016 plus de 10 % de l’investissement total, soit 37 millions de dollars contre seulement 2 % en 2015 (6 millions de dollars).

Face à tous ses chiffres et le nombre d’articles grandissants sur le net sur les start-up, nous avons voulu nous lancer dans un premier dossier sur les start-up. Beaucoup suivront. Cela nous a même inspiré « peut-être » une future rubrique spéciale « start-up béninoise ».

Bonne lecture


 

DEFINITION

 
Une startup est une jeune entreprise innovante à fort potentiel de croissance qui fait souvent l'objet de levées de fonds. On parle également de startup pour une entreprise en construction qui n'est pas encore lancée sur le marché commercial (ou seulement à titre expérimental). Elle est en phase plus ou moins longue de développement d'un produit, de test d'une idée, de validation d'une technologie ou d'un modèle économique. Le risque d'échec est supérieur à celui des entreprises traditionnelles du fait des petites tailles et du manque de visibilité de ces structures. Le mot startup est un mot anglais d’origine américaine, ellipse de startup company. Il est composé de start (commencer, en anglais) et d’up, notion de hauteur, d'élévation. Il s'agit donc littéralement d'une « société qui décolle ». D’où les images de fusées qui décollent quand on parle de startup. Pour faciliter le développement des startups, des structures appelées incubateurs existent. Ces incubateurs apportent coaching, hébergement et parfois communication aux startups qu'ils hébergent.

Comments: no replies

Join in: leave your comment