Cuisiner bio. Cuisiner avec des fleurs

Cuisiner avec des fleurs. Dossier spécial

Cuisiner des fleurs… l’idée est tentante, mais devant notre « nous restons parfois un peu perplexe quant à l’art et la manière. Outre le côté esthétique des fleurs en cuisine, il faut penser en terme bouquet », de saveurs, car beaucoup ont une saveur bien à elles, plus ou moins subtile. Apprenez quelles sont les fleurs comestibles et suivez les recettes spéciales de Bénin Couleurs pour une initiation à la cuisine des fleurs.

Historiquement, les fleurs sont cuisinées, ce n’est donc pas un effet de mode, une redécouverte tout au plus pour certains d’entre nous.

Par exemple, les fleurs d’acacia font de délicieux beignets, les fleurs de courgette et de courge se déclinent à l’envie farcies, en beignets, crues, en omelette…

Les violettes se confisent dans du sucre pour devenir des bonbons, idem pour la rose.

La lavande se fera infuser dans un lait pour devenir flan, crème anglaise ou brûlée, une glace ou bien un vinaigre aromatisé, un sirop maison ou une infusion tout simplement.

Même chose pour la rose, le tilleul.

Les fleurs d’ail sont délicieuses parsemées sur un plat ou une salade : elles ont un parfum plus subtil que les plantes dont elles sont issues.

Les fleurs de petits pois enjoliveront une salade fraîche où se côtoient jeunes feuilles de pois, petits pois crus et écossés.

Toutes les fleurs dont on tire des huiles essentielle donnent également des eaux florales ou hydrolats, les plus connues sont l’eau de fleur d’oranger, l’eau de rose, mais aussi l’eau de lavande vraie. Certaines ont une saveur si forte qu’elles ne se cuisineront pas mais s’utiliseront avec une efficacité remarquable dans le domaine de la beauté ou de la santé (à vaporiser ou à ingérer). Et n’oublions pas toutes les fleurs qui servent à faire tisanes et infusions et guérissent bien des choses.

Crues elles décorent les assiettes et les plats. Par leurs formes et leurs coloris variés, elles apportent un plaisir visuel et parfument délicatement les crudités.

Les fleurs qui se mangent crues sont rajoutées le plus tard possible dans le plat pour préserver leurs couleurs et leur fraîcheur.

Cuites elles se marient avec les ingrédients pour confectionner des plats salés ou sucrés. Certaines s’utilisent comme condiments.

Quelles fleurs consommer ?

Il est indispensable de ne choisir que des variétés de fleurs comestibles : violettes, lavandes, roses, fleurs de courgettes, géraniums, primevères, bleuets, jacinthes, pissenlits, lilas, pensées, fleurs non traitées (Optez pour des fleurs cueillies sur les plants poussés sans engrais chimique ni pesticide, dans les lieux les moins exposés à la pollution et loin des routes fréquentées).

Comments: no replies

Join in: leave your comment