Le luxe en Afrique : bilan et avenir

le-luxe-en-afrique-1

L’Afrique est également une source d’inspiration et de créativité. Il n’en reste pas moins que l’Afrique, malgré son potentiel, est un continent complexe et inquiétant : diversité
culturelle, instabilité politique, insécurité, disparités économiques, infrastructure commerciale quasi inexistante…

Les groupes comme Cartier, Louis Vuitton, Burberry, Gucci, Fendi, ou encore Salvatore Ferragamo sont les plus présents actuellement.

En Afrique, la classe moyenne est en constante croissance. Elle aime et consomme  les produits de luxe. C’est ce que démontre une étude réalisée par la société Bain & Company. En effet, elle montre que les ventes ont augmenté de 11% en 2016, ce qui marque un fort potentiel pour ce continent pas forcément autant médiatisé que d’autres.

Le marché africain du luxe pèse environ 2 milliards d’euros et connaît une croissance à deux chiffres depuis 2010. En Afrique subsaharienne, les deux places fortes du luxe sont le Nigeria et l’Afrique du Sud, qui abritent également la plus importante proportion de millionnaires en dollars du continent.

Identifiée comme le prochain relais de la croissance mondiale, l’Afrique pourrait constituer d’ici 2040 l’une des zones les plus attractives du globe pour l’industrie du luxe. Et le Bénin dans tout ça ? Avec le ralentissement de la croissance en Chine, l’Afrique est sur le point d’avoir une des économies les plus dynamiques au monde. Mais si les ventes sont encore très concentrées en Afrique du Sud et au Maroc, les marques commencent à instaurer de nouveaux marchés comme l’Angola ou le Nigéria.

Dans 30 ans, l’Afrique sera la région la plus stratégique au monde pour la vente de produits de luxe ! Doit-on croire en cette prophétie ?

La hausse continue du PIB, la montée irrésistible de la classe moyenne, l’urbanisation accélérée, la progression de la population des HNWI (personnes ayant plus d’un million de dollars), l’émergence de nouvelles élites, le savoir-faire artisanal, l’opulence des matières premières sont autant d’opportunités pour le marché du luxe.

Comments: no replies

Join in: leave your comment