Afrique. Nouveau continent de la mode

Afrique-nouveau-continent-mode

Imprimés façon wax, batik, bijoux de grandes tailles en bois et en perles, accessoires en raphia... chaque été, la mode puise une partie de son inspiration sur le continent africain.

Agnès b., Tory Burch, Isabel Marant : les créateurs renouvellent chaque année les objets ou les vêtements de type africain. Parmi ces offres, combien de marques made in Africa ? Très peu, voire aucune. Paradoxale et complexe, la création africaine se transformera-t-elle un jour en secteur  économique capable d’exporter et d’habiller le continent ?

Boostée par un rêve africain collectif, cette jeunesse branchée et entreprenante se retrouve très vite confrontée aux réalités africaines et à leurs difficultés. Ils croient en l’émergence d’un artisanat de luxe africain. Beaucoup de jeunes filles, fans de mode, se lance avec des artisans locaux dans la fabrication de sac, de vêtements en mettant la plupart du temps en avant les matières premières de leurs pays : wax, cuir, rafia, perles anciennes, bois … Elles produisent d’abord pour elles mêmes … puis se lancent très rapidement dans l’entreprenariat et le rêve de créer leur propre marque.

Au Bénin et dans la sous région, les exemples ne manquent pas : Nana wax, Nandjika, Mary N’Guetta…

Au-delà des promesses de croissance et de business florissant, la majorité des jeunes pionniers de la diaspora, semblent d’abord motivés par un besoin « d’africanité ».

Comments: no replies

Join in: leave your comment